La danse contemporaine est-elle (trop) sérieuse ?

L'art d'être spectateur

Rencontre

Ce cycle de rencontres, en compagnie d’artistes et d’historiens des arts du spectacle, est l’occasion pour tous de découvrir autrement l’art et la culture.
Véritables « mises en bouche » des spectacles programmés par les saisons culturelles du département !

La danse contemporaine est-elle (trop) sérieuse ?

Parfois connotée conceptuelle ou hermétique, la danse contemporaire sait-elle ne pas se prendre au sérieux ?
Rencontre autour de projets de chorégraphes qui manient l’humour, voire le rire dans leurs créations et démarches artistiques. Et où se situe la chorégraphe Ambra Senatore dans cette histoire (drôle) ?
En lien avec le spectacle Pièces du Centre chorégraphique national de Nantes programmé par Le Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain, le 7 février à 20h30.

Nathalie Yokel

Responsable du projet danse au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, Nathalie Yokel coordonne la programmation et le dispositif de résidences chorégraphiques « Territoire(s) de la danse ». Depuis 1998, elle écrit en tant que journaliste pigiste dans Danser et La Terrasse. Elle est journaliste associée et co-rédactrice en chef avec le chorégraphe et compositeur Aurélien Richard de la Revue Ballroom.

En partenariat avec Le Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain.