Musique populaire

Dvorák, Chostakovitch, Borodine, Bartók

Ensemble instrumental

Musique « savante » et musique « populaire » se sont souvent croisées, hybridées, mêlées tout au long de l’histoire de la musique. Les richesses du folklore ont ainsi largement inspiré les compositeurs romantiques : la Sérénade de Dvorak ou le Nocturne de Borodine, par leur simplicité apparente, l’évidence de leurs lignes mélodiques, font écho à cette quête d’authenticité de nombres d’artistes du XIXe siècle. Mais dans une Europe où les territoires se recomposent, les rapports entre peuple et nation se complexifient… Si Bartók parcourt la Transylvanie avec le seul souci de recueillir la richesse de ses chants et danses populaires, Chostakovitch devra composer toute sa vie avec le contrôle du régime stalinien et ses appels au patriotisme musical : la Suite de jazz n°2 est ainsi écrite pour l’Orchestre d’État en 1938, alors que la Symphonie de chambre, orchestration de son plus poignant quatuor à cordes (n°8, 1960), est dédiée aux victimes de la guerre et du fascisme.

Programme
  • Sérénade pour cordes (extraits), Antonin Dvorak (1841-1904)
  • Symphonie de chambre (extraits), Dimitri Chostakovitch (1906-1975)
  • Valse de la suite de jazz n°2, Dimitri Chostakovitch (1906-1975)
  • Nocturne, Alexandre Borodine (1833-1887)
  • Danses populaires roumaines, Béla Bartók (1881-1945)
Autour du concert
  • Concert d’élèves
    Mardi 8 décembre 2015 à 19h30 à Cuillé (Salle de l’union) : BartoKonnections, concert gratuit des élèves de l’Établissement d’enseignements artistiques du Pays de Craon en lien avec ce répertoire.
    Projection du concert d’élèves à 19h30 le jour du concert de l’Ensemble instrumental.