La double inconstance

Compagnie RL

Les Nuits de la Mayenne

Comédie de l’ambiguïté, La double inconstance débute par un kidnapping. Celui auquel, sous couvert de la passion amoureuse, se livre le prince sur la personne de Silvia. Jeune paysanne aimée par son voisin Arlequin, et qui l’aime en retour. Rien de plus simple et de plus lisible en apparence que la fable de Marivaux.
Cependant, l’observation quasi-entomologique des mécanismes secrets du désir, du sentiment amoureux et de son jeu de miroir narcissique, revêt la plus grande importance stratégique pour Marivaux. Il s’y livre avec délice, inventant de perverses intrigues, mettant en place un monde poétique étrange où le raffinement se mêle à la trivialité, la mignardise à la cruauté, la bienveillance à une lucidité sans faille. Attention, chef-d’œuvre de cynisme tranquille ou de cruauté souriante !